Les apprentis en mode concours au Centre de Formation des Apprentis de Saint-Saulve

Durant cette année sanitaire singulière, les apprentis inscrits dans un concours alimentaire ont été lourdement pénalisé durant le confinement. Les épreuves furent retardées, la pratique en partie stoppée, les conseils de proximité plus complexes.

Bryan Trudel, apprenti engagé dans l’épreuve de Chocolaterie

C’est pourquoi, les différents concours dans ces domaines se déroulant en septembre sont mis particulièrement en exergue par tous les acteurs de l’Artisanat. Au sein du CFA de Saint-Saulve, la chocolaterie et la boulangerie étaient à l’honneur ce lundi 21 septembre 2020 grâce à l’épreuve « un des meilleurs apprentis de France » organisée par l’association des MOF (Meilleurs Ouvriers de France).

« Nous avons près de 100 métiers représentés à ce concours. Les candidats peuvent accéder, pour chaque activité, aux thématiques de l’année en ligne sur www.meilleursouvriersdefrance.info dès mi-octobre pour s’inscrire au plus tard fin janvier de l’année suivante. Ensuite, les épreuves et finales se déroulent mars/avril », commente Brigitte Delanghe, la Présidente de ce concours pour les Hauts-de-France, et membre du Bureau national.

« Les candidats ont perdu de la vitesse », Brigitte Delanghe

Léa Julliart, apprentie engagée dans l’épreuve boulangerie

MOF en 2011 dans le domaine du Primeur, Brigitte Delanghe commente cette année singulière : « Certaines disciplines n’ont pas souffert de ce confinement, notamment les apprentis avec une oeuvre réalisable à domicile. Par contre, les apprentis avec une épreuve en direct comme dans l’alimentaire sont désavantagés cette année. Manque de pratique, manque de correction du geste par le chef d’entreprise ou l’enseignant, les candidats ont perdu de la vitesse, car nous sommes aussi plus exigeants à un concours que pour un examen ».

Sélection 2020

L’objectif de ce concours est une notation permettant d’avoir un titre, voire un sésame pour participer au concours national. « Vous devez obtenir l’or régional pour passer au niveau d’une sélection nationale », précise Brigitte Delanghe. Pour arriver à bonne fin, les concours ont essaimé les régions durant ce mois de septembre.

Imrane Yahiaoui, apprenti engagé dans l’épreuve de boulangerie

Sur le CFA de Saint-Saulve, Bryan Trudel du CEFMA de Tourcoing a concouru dans le domaine de la chocolaterie, il a obtenu la médaille de bronze départementale. Pour sa part Léa Julliart, du CFA de Laon, a obtenu la médaille d’argent régionale en boulangerie. Enfin, Imrane Yahiaoui, du CFA de Saint-Saule, le local de l’étape, a bénéficié également d’une médaille d’argent régionale en boulangerie.

Plusieurs membres éminents de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat étaient présents comme Alain Dhaussy, membre de la commission territoriale du Valenciennois, Luc Potterie, président par intérim des Hauts-de-France depuis lé départ d’Alain Griset au Ministère des PME, Philippe Guilbert, Président de la Fédération des Pâtissiers des Hauts-de-France, mais également le Président de la CMA du Nord, Laurent Rigaud, mais également du renommé Pascal Teffer, MOF en boulangerie. Tous ont félicité les participants dans des conditions de préparation complexes.

Le jury de ce concours au sein du CFA de Saint-Saulve était composé d’Antoine Guilbert, pâtissier à Valenciennes, Frédéric Lescieux, pâtissier à Raismes, et Jacky Rousseaux, pâtissier à Quiévrechain.

 

© 2017 CQFD – Plan du site – Mentions légales